Vous êtes adhérent / partenaire


Vous avez déjà un compte en ligne

Vous pouvez à tout moment nous contacter en utilisant la messagerie disponible sur vos services en ligne.


Vous n'avez pas encore un compte en ligne

Activez facilement votre compte pour bénéficier de vos services en ligne comme le suivi de vos remboursements, la demande de prise en charge...

Vous n'êtes pas encore adhérent / partenaire


Vous souhaitez être rappelé par un conseiller ?

Les informations, strictement nécessaires, collectées directement auprès de vous font l'objet de traitements automatisés ayant pour finalité la gestion de votre demande d'informations. Les informations demandées sur le formulaire de contact sont obligatoires et nécessaires. A défaut, La Mutuelle Verte ne sera pas en mesure de traiter votre demande d’informations. Pour toute information sur vos droits et sur les conditions de traitement de vos données à caractère personnel, consultez la rubrique relative à la protection des données.

Votre message a bien été envoyé. Merci !

Vous êtes adhérent / partenaire


Vous avez déjà un compte en ligne

Vous pouvez à tout moment nous contacter en utilisant la messagerie disponible sur vos services en ligne.


Vous n'avez pas encore un compte en ligne

Activez facilement votre compte pour bénéficier de vos services en ligne comme le suivi de vos remboursements, la demande de prise en charge...

Vous n'êtes pas adhérent / partenaire


Vous souhaitez nous contacter par e-mail ?

Les informations, strictement nécessaires, collectées directement auprès de vous font l'objet de traitements automatisés ayant pour finalité la gestion de votre demande d'informations. Les informations demandées sur le formulaire de contact sont obligatoires et nécessaires. A défaut, La Mutuelle Verte ne sera pas en mesure de traiter votre demande d’informations. Pour toute information sur vos droits et sur les conditions de traitement de vos données à caractère personnel, consultez la rubrique relative à la protection des données.

Votre message a bien été envoyé. Merci !

Actualités

Vaccins : les nouvelles obligations

Publiée le 16/11/2017 10:38

 

Dès le 1er janvier 2018, de nouvelles obligations vaccinales concerneront tous les enfants de moins de deux ans.

S’il a moins de deux ans, l’année prochaine, votre enfant devra être vacciné contre les virus des onze maladies suivantes : diphtérie, tétanos, polio (DTP), haémophilus influenzae B (= méningite), coqueluche, hépatite B, méningite et infections invasives à pneumocoque, méningite à méningocoque C, ROR (rougeole, oreillons, rubéole).


« Remboursés à 100% (65% pris en charge par l’assurance maladie + 35% par votre mutuelle), ces vaccins, qui faisaient déjà partie du calendrier vaccinal, étaient déjà fortement recommandés, insiste le Docteur François Vié Le Sage, pédiatre à Aix-Les-Bains. Et les petits qui n’auront pas été vaccinés ne pourront fréquenter aucune collectivité (crèches, garderies, écoles, colonies de vacances…) ni être gardés par une nourrice agréées. »

Cette extension des obligations comportant 11 maladies en 10 injections chez l’enfant résulte des travaux de la Concertation Citoyenne lancée en janvier 2016 et présidée par le Pr.Alain Fischer, professeur en immunologie pédiatrique et chercheur. Elle est soutenue dans un manifeste par 49 sociétés savantes.

 

Vaccins

Ages de vaccination

Hexavalent (1) + pneumocoque

2 à 4 mois

Méningite à méningocoque C

5 mois

Hexavalent + pneumocoque

11 mois

ROR + deuxième Méningite à méningocoque C

12 mois

Deuxième ROR

16 à 18 mois

Rappel Tetravalent (2) DTPCa

6 ans et 11 ans

Papillomavirus (cancer col utérus)

11-14 ans

Rappel Tetravalent DTPCa

Chez l’adulte à 25, 45 et 65 ans. Puis, tous les 10 ans.


A partir de juin 2018, que risquent les parents ne faisant pas vacciner leur enfant ?

« L’objectif n’est pas de sanctionner, mais de rendre confiance dans la vaccination. » a déclaré publiquement Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.

Mais le Code Pénal prévoit un délit passible de deux ans de prison et 30 000€ d’amende. Un dépôt de plainte est nécessaire. Par exemple, d’un enfant devenu handicapé à l’âge adulte en raison d’une absence de vaccination.


5 ans de prison et 75 000€ d’amende

« Il existe aussi le problème des faux certificats médicaux signés par des médecins peu scrupuleux garantissant que l’enfant a bien été vacciné alors qu’il ne l’est pas, signale le Docteur Vié Le Sage. Ainsi, à Tours, un enfant de 8 ans a été victime du tétanos… alors que son carnet de santé indiquait qu’il était vacciné contre cette maladie gravissime. »

Le parent (ou le patient lui-même) se servant de ce faux certificat risque une peine de 3 ans de prison et 45 000€ d’amende. Quant au médecin signataire, il risque la radiation de l’Ordre des Médecins et il peut être condamné à 5 ans de prison et 75 000€ d’amende. En outre, en cas de maladie forcément coûteuse pour la collectivité, l’assurance maladie peut lui demander de rembourser les frais médicaux.

Si 90% des enfants de moins de deux ans sont vaccinés, 80 – 85% contre le ROR et 70% contre la méningite à méningocoque C, rappelons que, malheureusement, la France reste l’un des 6 pays européens où la rougeole circule encore ! Pour l’éliminer, il faudrait que 95% de la population soit vaccinée avec deux doses.

Enfin, un millier de personnes par an meurent actuellement des suites d’un cancer du col de l’utérus alors qu’il existe un vaccin destiné aux adolescents visant à prévenir le papillomavirus à l’origine de ce cancer. Il n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé par les médecins et remboursé par l’assurance maladie.


Nadine Allain

 

(1)Hexavalent : regroupe 6 vaccins : DTP + haemophilus influenzae B + hépatite B
(2)Tetravalent : regroupe 4 vaccins : DTP + coqueluche

 

Pour en savoir plus sur les vaccins : www.vaccination-info-service.fr

Retour aux actus