Vous êtes adhérent / partenaire


Vous avez déjà un compte en ligne

Vous pouvez à tout moment nous contacter en utilisant la messagerie disponible sur vos services en ligne.


Vous n'avez pas encore un compte en ligne

Activez facilement votre compte pour bénéficier de vos services en ligne comme le suivi de vos remboursements, la demande de prise en charge...

Vous n'êtes pas encore adhérent / partenaire


Vous souhaitez être rappelé par un conseiller ?

Les informations, strictement nécessaires, collectées directement auprès de vous font l'objet de traitements automatisés ayant pour finalité la gestion de votre demande d'informations. Les informations demandées sur le formulaire de contact sont obligatoires et nécessaires. A défaut, La Mutuelle Verte ne sera pas en mesure de traiter votre demande d’informations. Pour toute information sur vos droits et sur les conditions de traitement de vos données à caractère personnel, consultez la rubrique relative à la protection des données.

Votre message a bien été envoyé. Merci !

Vous êtes adhérent / partenaire


Vous avez déjà un compte en ligne

Vous pouvez à tout moment nous contacter en utilisant la messagerie disponible sur vos services en ligne.


Vous n'avez pas encore un compte en ligne

Activez facilement votre compte pour bénéficier de vos services en ligne comme le suivi de vos remboursements, la demande de prise en charge...

Vous n'êtes pas adhérent / partenaire


Vous souhaitez nous contacter par e-mail ?

Les informations, strictement nécessaires, collectées directement auprès de vous font l'objet de traitements automatisés ayant pour finalité la gestion de votre demande d'informations. Les informations demandées sur le formulaire de contact sont obligatoires et nécessaires. A défaut, La Mutuelle Verte ne sera pas en mesure de traiter votre demande d’informations. Pour toute information sur vos droits et sur les conditions de traitement de vos données à caractère personnel, consultez la rubrique relative à la protection des données.

Votre message a bien été envoyé. Merci !

Fiches Santé

Mieux maîtriser l'automédication

 

Les petits bobos quotidiens, on a souvent besoin de les soulager sans forcément faire appel à un médecin ou à un pharmacien. Se soigner soi-même, c’est bien… à condition de savoir le faire! Le rappel de quelques bons réflexes à acquérir s’impose donc, à l’heure où de nombreux médicaments vendus sans ordonnance sont désormais accessibles en libre-service dans les pharmacies.

Qui peut se soigner seul ?

L’automédication est réservée aux adultes en bonne santé générale. Les personnes atteintes de maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque…), allergiques ou suivant des traitements de longue durée, ainsi que les femmes enceintes ou allaitantes doivent toujours consulter un médecin. Dans le cas des enfants, il convient d’être très prudent. Particulièrement sujets aux petites fièvres, troubles digestifs ou rhumes, il est tentant de recourir, pour eux, à l’automédication.

Mais attention, l’enfant n’est pas un adulte en miniature ! Privilégiez d’abord les mesures hygiéno-diététiques pour soulager votre enfant : lavage de nez pour une rhino-pharyngite, par exemple. Si vous devez recourir au médicament, utilisez bien des présentations à usage pédiatrique, et respectez scrupuleusement les dosages, qui doivent souvent être ajustés au poids de l’enfant.

Dans quels cas se soigner seul ?

Avant de se soigner, il faut bien identifier le problème de santé, ce qui passe par une bonne connaissance du fonctionnement «normal » de son corps. Seuls les problèmes bénins  (maux de gorge, maux de tête, rhumes, fièvre…) «modérés » relèvent de l’automédication. Si les symptômes sont intenses, apparaissent subitement, persistent, ou s’il s’agit d’un symptôme jamais rencontré, mieux vaut consulter un médecin.

Bien se soigner seul, sans médicaments

Certains maux bénins peuvent être soignés sans médicaments. De simples mesures hygiéno-diététiques peuvent souvent en venir à bout. Quelques exemples : 

• En cas de diarrhée passagère, bien s’hydrater (boissons au cola notamment), manger des féculents bien cuits, se laver les mains plusieurs fois par jour… 

• Masser ses tempes, boire une tisane de camomille ou s’allonger au calme peut faire disparaître un mal de tête aussi rapidement que des médicaments.

Bien se soigner seul, avec des médicaments

Un médicament, même vendu sans ordonnance, n’est jamais anodin. Les principaux médicaments accessibles en automédication sont destinés à traiter ou soulager douleurs (dentaires, dorsales…) et fièvres, troubles digestifs (diarrhée passagère, constipation, brûlures d’estomac…), toux, maux de gorge, boutons de fièvre, aider au sevrage tabagique… Au moindre doute, demandez conseil à un pharmacien. Autant que possible, allez toujours voir le même, il apprendra ainsi progressivement à mieux vous connaître.

5 règles d’or :

1. Relisez la notice et l’emballage avant de prendre un médicament et respectez les consignes (posologie, conditions de conservation…). 

2. Ne cumulez pas plusieurs médicaments sans en parler à votre pharmacien. Les interactions peuvent engendrer des effets indésirables. 

3. Ne prenez jamais en automédication des médicaments vendus sur ordonnance, même s’ils vous avaient été prescrits à une autre occasion. 

4. Évitez de consommer des excitants (alcool, café…) pendant un traitement. 

5. Ne prolongez pas une automédication : si votre état général empire ou que les symptômes ne diminuent pas après quelques jours, arrêtez le traitement et consultez un médecin.

Questions / Réponses

Le prix d’un médicament vendu sans ordonnance est-il toujours le même ?
Non. Les prix des médicaments accessibles en automédication sont libres et peuvent varier de manière significative, selon la marque ou l’officine. Vous pouvez donc librement comparer les prix avant de les acheter. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence!  

Faut-il dire à son médecin ou à son pharmacien que l’on prend des médicaments sans prescription ?
Oui, absolument. Même accessible sans ordonnance, un médicament n’est jamais anodin. Et les professionnels de santé que vous consultez doivent savoir ce que vous prenez, afin de mieux vous soigner sans risquer une interaction médicamenteuse. Votre médecin a l’habitude que ses patients soignent eux-mêmes leurs petits problèmes de santé, il ne vous jugera pas. 

Peut-on pratiquer l’automédication à l’étranger ?
Oui, mais privilégiez l’utilisation de médicaments que vous connaissez et que vous emmènerez avec vous. Si vous devez acheter des médicaments sur place, il est préférable de connaître la dénomination commune internationale (DCI), le nom de la molécule active, qui est le même dans tous les pays, quelle que soit la marque.  

Tout le monde peut-il pratiquer l’automédication ?
Non. Les femmes enceintes ou allaitantes, les bébés et les personnes souffrant d’affections chroniques ou d’allergies doivent l’éviter. Il faut également être très prudent avec l’automédication des enfants.  

Pour en savoir +

Consultez votre pharmacien : c’est un professionnel de santé, au même titre qu’un médecin. Il connaît bien les médicaments, et sera toujours là pour vous conseiller au moindre doute.