Vous êtes adhérent / partenaire


Vous avez déjà un compte en ligne

Vous pouvez à tout moment nous contacter en utilisant la messagerie disponible sur vos services en ligne.


Vous n'avez pas encore un compte en ligne

Activez facilement votre compte pour bénéficier de vos services en ligne comme le suivi de vos remboursements, la demande de prise en charge...

Vous n'êtes pas encore adhérent / partenaire


Vous souhaitez être rappelé par un conseiller ?

Les informations, strictement nécessaires, collectées directement auprès de vous font l'objet de traitements automatisés ayant pour finalité la gestion de votre demande d'informations. Les informations demandées sur le formulaire de contact sont obligatoires et nécessaires. A défaut, La Mutuelle Verte ne sera pas en mesure de traiter votre demande d’informations. Pour toute information sur vos droits et sur les conditions de traitement de vos données à caractère personnel, consultez la rubrique relative à la protection des données.

Votre message a bien été envoyé. Merci !

Vous êtes adhérent / partenaire


Vous avez déjà un compte en ligne

Vous pouvez à tout moment nous contacter en utilisant la messagerie disponible sur vos services en ligne.


Vous n'avez pas encore un compte en ligne

Activez facilement votre compte pour bénéficier de vos services en ligne comme le suivi de vos remboursements, la demande de prise en charge...

Vous n'êtes pas adhérent / partenaire


Vous souhaitez nous contacter par e-mail ?

Les informations, strictement nécessaires, collectées directement auprès de vous font l'objet de traitements automatisés ayant pour finalité la gestion de votre demande d'informations. Les informations demandées sur le formulaire de contact sont obligatoires et nécessaires. A défaut, La Mutuelle Verte ne sera pas en mesure de traiter votre demande d’informations. Pour toute information sur vos droits et sur les conditions de traitement de vos données à caractère personnel, consultez la rubrique relative à la protection des données.

Votre message a bien été envoyé. Merci !

Dossiers Thématiques

Pour une ergonomie des postes de travail

Pour une ergonomie des postes de travail

Publiée le 16/02/2017 16:45

 

Lorsque nous travaillons environ 8 heures sur un écran (dans le meilleur des cas !), il est capital d'avoir de bons réflexes afin de limiter les risques sur la santé.

Le temps que nous passons derrière un ordinateur ne cesse d'augmenter car aujourd'hui, cet "écran" est partout. A la maison, à son lieu de travail...
Il peut paraître difficile de s'en séparer, et pourtant les risques à long terme peuvent être dramatiques. Le secteur du tertiaire est bien évidemment le plus touché, les personnes pouvant passer des journées entières sur l'écran.

Malgré tout, Marie-Anne Gautier, médecin du travail et expert d’assistance médicale à l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) déclare que le travail sur écran « ne constitue pas un risque soumis à une surveillance médicale particulière, précise , mais les deux principaux facteurs de risques associés au travail devant un écran sont les contraintes visuelles et celles sur l’appareil locomoteur ».


Selon Laurent Kerangueven, ergonome et expert d’assistance conseil en prévention à l’INRS, la sédentarité est en cause. Il précise à juste titre que « dans les métiers du BTP ou de la maintenance, les contraintes exercées sur le corps sont évidentes. Celui-ci est très sollicité et les postures sont souvent inconfortables et contraignantes. Lorsque l’on regarde travailler un salarié du secteur tertiaire, c’est beaucoup moins évident. »


Selon l’ergonome, un cercle vicieux risque de s’installer : « Quand une personne travaille huit heures par jour à son bureau pratiquement sans bouger, bien souvent, en fin de journée, elle conserve un comportement sédentaire. Le temps passé derrière un écran se prolonge une fois rentré à la maison, avec la télévision, le smartphone, la tablette… ». En effet, beaucoup de parties de notre corps sont sollicitées de manière répétitive tels que les doigts, les poignets, la nuque. La Mutuelle Verte vous suggère quelques postures et gestes simples à adopter afin de limiter les risques sur la santé...


1. Pour la fatigue visuelle

-   Positionnez l’écran de façon à ce que ni fenêtre ni lampe ne s’y reflète
-   Réglez l’intensité et le contraste de l’écran en fonction de la lumière ambiante

Ces deux règles permettent d'éviter l'éblouissement direct ou indirect.

-   Alternez les tâches régulièrement, toutes les 2 heures, ce qui permet de quitter l’écran des yeux. Comme précisé par Laurent Kerangueven qui conseille de « saisir la moindre occasion pour bouger de son poste, car la posture statique, contrairement à ce que l’on pourrait croire, est une source importante de troubles musculo-squelettiques (TMS) ».

-   Consultez un spécialiste de la vue afin d’avoir des verres adaptés à votre état visuel
-   Songez à des verres spécialement ajustés pour le travail sur ordinateur

-   Hydratez vos yeux : boire beaucoup d’eau
-   Pensez à éteindre les appareils qui sont une source de chaleur non utile
-   Dépoussiérez l’écran
Ces techniques évitent un assèchement de l’œil, et un écran positionné trop haut. Selon Laurent Kerangueven « Il ne faut pas hésiter à consulter un ophtalmologiste si l’on ressent régulièrement des picotements des yeux ou des maux de tête, car ils peuvent être révélateurs de petits défauts de la vision ». « L’intensité du travail est plus en cause que l’écran lui-même », ajoute Marie-Anne Gautier, qui recommande de « profiter d’un coup de téléphone, par exemple, pour quitter son écran des yeux et relâcher l’accommodation en regardant loin, sans chercher à fixer quelque chose ».


-   Placez l’écran à une distance de lecture confortable : pas trop proche et pas trop loin
-   Placez l’écran en face de soi
-   Inclinez légèrement l’écran en arrière


2. Pour la fatigue au niveau du cou

-   Ajustez la hauteur de l’écran
-   Ajustez le porte document

-   Utilisez un porte document à l’aide d’un classeur par exemple

-   Placez l’écran face à soi

-   Utilisez un casque d’écoute ou un téléphone main libre
-   Tenez le combiné avec la main non dominante

Toutes ces techniques évitent une tête trop inclinée vers l'avant, vers l'arrière ou sur le côté.


3. Pour la fatigue au niveau des bras, des avants bras et des poignets

-   Rapprochez le clavier du bord de la table et prévoyez un espace suffisant pour s’appuyer
-   Positionnez l’avant-bras dans un angle de 90° par rapport au bras
-   Alignez le poignet par rapport à l’avant-bras
-   Ajustez le niveau du clavier et de la souris

En effet, « Les douleurs peuvent aussi être dues à la position de la souris, notamment quand cette dernière se situe trop loin du clavier : toutes les articulations du membre supérieur (épaule, coude, poignet) sont alors en dehors de leur zone de confort », observe Laurent Kerangueven.

-   Positionnez la main dans une position neutre, c’est-à-dire 10° en flexion et 30° en extension
-   Utilisez un repose-poignet


4. Pour la fatigue au niveau des jambes

-   Abaissez la hauteur de la chaise
-   Évitez de croiser les jambes ou de replier les jambes sous la chaise
-   Utilisez éventuellement un repose-pied


Enfin, mise à part l'ergonomie des postes de travail, le stress est une donnée psychosociale à ne pas négliger. Beaucoup de facteurs peuvent en être la cause, comme la densité des tâches, la nature du travail effectuée, les soucis personnels... Selon Marie-Anne Gautier, « c’est plutôt la nature de la tâche : certains postes cumulent plusieurs facteurs de risques psychosociaux, comme un travail très dense avec peu d’autonomie et pas de soutien de la hiérarchie ». L’apparition de troubles musculo-squelettiques peuvent suivre: "Les personnes sont plus tendues, leurs muscles plus contractés, ce qui augmente la charge biomécanique des muscles et des tendons", explique Laurent Kerangueven. 

 

La Mutuelle Verte - PSM - Mars 2017