Vous êtes adhérent / partenaire


Vous avez déjà un compte en ligne

Vous pouvez à tout moment nous contacter en utilisant la messagerie disponible sur vos services en ligne.


Vous n'avez pas encore un compte en ligne

Activez facilement votre compte pour bénéficier de vos services en ligne comme le suivi de vos remboursements, la demande de prise en charge...

Vous n'êtes pas encore adhérent / partenaire


Vous souhaitez être rappelé par un conseiller ?

Les informations, strictement nécessaires, collectées directement auprès de vous font l'objet de traitements automatisés ayant pour finalité la gestion de votre demande d'informations. Les informations demandées sur le formulaire de contact sont obligatoires et nécessaires. A défaut, La Mutuelle Verte ne sera pas en mesure de traiter votre demande d’informations. Pour toute information sur vos droits et sur les conditions de traitement de vos données à caractère personnel, consultez la rubrique relative à la protection des données.

Votre message a bien été envoyé. Merci !

Vous êtes adhérent / partenaire


Vous avez déjà un compte en ligne

Vous pouvez à tout moment nous contacter en utilisant la messagerie disponible sur vos services en ligne.


Vous n'avez pas encore un compte en ligne

Activez facilement votre compte pour bénéficier de vos services en ligne comme le suivi de vos remboursements, la demande de prise en charge...

Vous n'êtes pas adhérent / partenaire


Vous souhaitez nous contacter par e-mail ?

Les informations, strictement nécessaires, collectées directement auprès de vous font l'objet de traitements automatisés ayant pour finalité la gestion de votre demande d'informations. Les informations demandées sur le formulaire de contact sont obligatoires et nécessaires. A défaut, La Mutuelle Verte ne sera pas en mesure de traiter votre demande d’informations. Pour toute information sur vos droits et sur les conditions de traitement de vos données à caractère personnel, consultez la rubrique relative à la protection des données.

Votre message a bien été envoyé. Merci !

Vous êtes adhérent


Vous avez déjà un compte en ligne

Vous pouvez à tout moment nous contacter en utilisant la messagerie disponible sur vos services en ligne.


Vous n'avez pas encore un compte en ligne

Activez facilement votre compte pour bénéficier de vos services en ligne comme le suivi de vos remboursements, la demande de prise en charge...

Vous souhaitez prendre rendez-vous en agence ?

Les informations, strictement nécessaires, collectées directement auprès de vous font l'objet de traitements automatisés ayant pour finalité la gestion de votre demande d'informations. Les informations demandées sur le formulaire de contact sont obligatoires et nécessaires. A défaut, La Mutuelle Verte ne sera pas en mesure de traiter votre demande d’informations. Pour toute information sur vos droits et sur les conditions de traitement de vos données à caractère personnel, consultez la rubrique relative à la protection des données.

Votre message a bien été envoyé. Merci !

Dossiers Thématiques

L’ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL

L’ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL

Publiée le 05/03/2021 17:03

 

Il nous informe sur le contenu nutritionnel des aliments (protéines, matières grasses, glucides et, selon les cas, vitamines, minéraux...). Au moment de l’achat, il nous permet de choisir le produit le plus équilibré. En préparant le repas, il nous sert à ajuster la quantité que nous allons consommer.

 

Quand est-il présent sur l’emballage ?

Il n’est pas obligatoire en Europe, sauf quand le fabricant met en avant sur l’emballage ou dans une publicité, les qualités nutritionnelles de son aliment, par exemple, s’il indique que son fromage est «riche en calcium».

Comment est-il calculé ?

Sur la base d’analyses faites en laboratoire, cet étiquetage donne la composition moyenne pour 100 grammes d’un aliment (ou 100 ml dans le cas des liquides), ce qui signifie que ces informations sont tout simplement des pourcentages. Le fabricant peut en outre exprimer ces informations à la portion (par exemple pour un yaourt).
Ces chiffres sont obligatoirement calculés pour le produit tel qu’il est vendu, mais à titre d’information complémentaire, le fabricant peut donner l’analyse du produit après préparation (par exemple : pour des céréales du petit-déjeuner, l’analyse pourra être donnée en intégrant le lait ajouté).

Pourquoi faut-il le lire ?

Aujourd’hui, il y a de plus en plus de personnes dont l’alimentation est trop riche, notamment en matières grasses ou en glucides simples. Dans certains cas, cette alimentation déséquilibrée peut entraîner ou aggraver des problèmes de santé tels que les maladies cardiovasculaires, l’obésité, le diabète … C’est pourquoi, il est important de savoir lire ces informations qui sont précieuses pour se constituer une alimentation équilibrée.

Quels sont les éléments qui figurent dans ce tableau ?

L’étiquetage nutritionnel donne les éléments nutritionnels les plus importants pour notre alimentation : au minimum les protéines, les matières grasses, les glucides (l’amidon, les sucres...), mais parfois aussi les minéraux tels que le sodium (sel), les vitamines, les fibres …

Quelques trucs pour lire l'analyse nutritionnelle

Lire les matières grasses et glucide simples en premier

De plus en plus de publicités mettent en avant la présence de vitamines ou de minéraux dans tels ou tels produits alors que bien souvent nos besoins dans ce domaine sont couverts. Elles ont ainsi tendance à nous faire oublier que notre problème principal, c’est que nous mangeons souvent trop gras et trop sucré. C’est pourquoi, la première chose à regarder, ce sont les taux de matières grasses (lipides) et de glucides simples.

Oublier la précision

Oubliez la précision et les chiffres après la virgule qui font paraître ces tableaux encore plus compliqués. Ce qui est important, c’est d’avoir un ordre d’idée de ce qu’apporte le produit.

Comparer les produits

Comparez les produits avant de les mettre dans votre caddie. Préférez ceux qui sont les moins riches en matières grasses et en sucre.

Comparer par rapport à vos besoins

On peut comparer les valeurs, par rapport à nos besoins journaliers.

 

APPRENDRE À LIRE LES ÉTIQUETTES POUR ACHETER ÉQUILIBRÉ

 

Où trouver les mentions d’étiquetage ?

Pour tous les aliments emballés, les mentions d’étiquetage réglementaires se trouvent sur l’emballage. Pour simplifier la lecture, le nom, le poids et la date limite sont obligatoirement regroupés sur la même face de l’emballage.

En revanche les autres mentions peuvent être dispersées sur tout l’emballage. Ceci complique le travail du consommateur qui doit rechercher les informations. En général, il n’existe pas non plus de taille minimale pour les mentions réglementaires. C’est pourquoi, des lunettes sont parfois utiles pour déchiffrer les emballages !

Dans le cas d’aliments qui ne sont pas emballés, notamment pour les aliments vendus en vrac tels que les fruits et légumes, certaines de ces indications figurent sur des panneaux à proximité des denrées.

Dénomination de vente

C’est le nom réglementaire du produit. Il donne des indications importantes car il décrit l’aliment à partir de ses principaux ingrédients.

Exemples :

– yaourt aux fruits

– pâtisserie fourrée et enrobée de cacao. Ainsi, dans le cas de pétales de maïs pour le petit déjeuner, la présence de sucre est indiquée dans la dénomination de vente :

– pétales de maïs enrobés de sucre

Dans cet exemple, le produit est donc plus riche que son concurrent non sucré.

 

Les dates limites

La date limite est toujours précédée de la mention :

“A consommer jusqu’au” 
Aucun produit dont la date limite de consommation (DLC) est dépassée ne peut être commercialisé. Nous ne devons pas consommer des denrées après leur DLC du fait des risques d’intoxications alimentaires.

ou “

A consommer de préférence avant le
” Passée cette date, le produit risque de ne plus avoir toutes ses qualités initiales (goût, texture, saveur, valeur nutritionnelle). En revanche, sa consommation reste sans danger. Pour beaucoup de produits, la teneur en vitamines peut baisser avec le temps. Il est notamment préférable de consommer les fruits et légumes frais assez rapidement après l'achat.

Le poids ou le volume

Pour manger de manière équilibrée, il faut faire bien sûr attention à la qualité, mais aussi aux quantités d‘aliments que nous mangeons. Attention aux «méga-portions» de produits peu intéressantes sur le plan nutritionnel (sodas, glaces, confiseries, chips,...).

Voici quelques exemples donnés pour un adulte ayant une activité physique standard au cours de la journée (soit environ 2000 kilocalories).

Une canette de cola de 33 centilitres contient l’équivalent de 6 morceaux de sucre et apporte 60 % de la quantité maximale de sucre recommandée pour la journée.

Quant à une maxi-bouteille de 1,5 litre, elle contient 28 morceaux de sucre et couvre deux fois et demie les besoins journaliers en sucre !

Un paquet de chips individuel de 45 grammes couvre 18 % de la quantité maximale de matières grasses pour la journée.

Le paquet de chips de taille standard (150g) couvre 60 % de la quantité maximale de matières grasses pour la journée.

La liste des ingrédients

C’est le meilleur moyen de connaître la composition d’un aliment. En effet, les ingrédients sont indiqués dans l’ordre décroissant ; le premier ingrédient de la liste est celui qui est le plus important en proportion, ensuite vient le 2ème et ainsi de suite.

Des exemples :

Pour une pâtisserie type « brownie » : 
Ingrédients : sucre, oeufs entiers, chocolat 13 %, pépites de chocolat 12 %, beurre, farine, sel, poudre à lever : carbonate acide de sodium. 
Si le sucre se trouve en première place, cela veut dire que ce gâteau est très sucré.

Pour une pâte à tartiner au chocolat et aux noisettes : 
Ingrédients : sucre, huiles végétales, noisette (10 %), cacao maigre, lait écrémé en poudre, émulsifiant (lécithine). Si le sucre se trouve en première place et l’huile en 2ème place, cela veut dire que cette pâte à tartiner est à la fois très sucrée et très grasse.
 

La teneur en matières grasses

Elle est obligatoire sur les produits laitiers (fromages, yaourts, crèmes, …). Quand vous devez choisir entre deux produits similaires, il vaut mieux privilégier celui qui a la teneur en matières grasses la plus faible.

L’étiquetage nutritionnel

L’étiquetage nutritionnel, c’est ce petit tableau que l’on trouve de plus en plus souvent sur les aliments et qui donne au minimum leur composition en protéines, en glucides et en matières grasses. C’est le meilleur moyen de connaître précisément les caractéristiques nutritionnelles d’un aliment.

Les termes employés sont parfois difficiles à comprendre. Voici un petit lexique :

Protides 
Il s’agit des protéines

Lipides 
Ce sont les matières grasses

Glucides 
Ce terme regroupe les “sucres complexes”, parfois appelés "sucres lents” (amidon, féculents) et les “sucres simples”, parfois appelés "sucres rapides” (notamment le sucre des confiseries).

Les teneurs sont données pour 100 grammes de produit, ce sont donc des pourcentages. Elles peuvent être également données pour une portion du produit (un yaourt, une dose, une portion individuelle). Parfois, ce tableau indique également la teneur en minéraux et en vitamines. Si vous voulez en savoir plus, reportez-vous à la fiche spéciale «Etiquetage nutritionnel».

Cet étiquetage ne figure pas sur tous les aliments. S’il est absent, vous devez vous aider de la liste des ingrédients qui est une indication réglementaire.

Le taux de sucre ajouté

Il figure sur certains jus de fruits ou nectars. Désormais, nous disposons d’un vaste choix de jus de fruits, c’est pourquoi il vaut mieux privilégier les jus les moins sucrés, que le sucre soit naturellement présent ou ajouté.

Le degré alcoolique

L’alcool est très énergétique : à poids égal, il est deux fois plus calorique que le sucre !

une canette de 33 cl de bière blonde à 3° apporte autant d’énergie que 4 morceaux de sucre,

un verre de vin rouge à 12° apporte autant d’énergie que 4 morceaux de sucre,

un quart de verre de whisky à 40° apporte autant d’énergie que 7 morceaux de sucre.

Les conditions de conservation

Il est important de conserver les aliments à la température recommandée par le fabricant. C'est en effet une condition importante pour limiter les risques de développement de bactéries sur certains produits "sensibles" (mayonnaise, viande hachée, fromages au lait cru, ...). Par ailleurs, les qualités nutritionnelles du produit et notamment les vitamines seront préservées plus longtemps dans de bonnes conditions.

Le mode d’emploi

Certaines vitamines sont sensibles à la chaleur et peuvent être détruites par une cuisson prolongée ou une trop haute température. C’est pourquoi, il faut respecter les temps et les températures de cuisson préconisés par les fabricants.